Bonsoir

Pour tous les heureux participants à cette belle journée dédiée à l'amitié et à l'aficion.

Oui c'est un club taurin maintenant qui organise la journée, club géré par les enfants de Pepe et Arlette et mais toujours avec la note particulière des anciens. Tout a été choisi avec soin : le lieu, en pleine Petite Camargue, prés d'Aigues Mortes et St Laurent d'Aigouze, juste après la Tour Charbonnière et ses magnifiques étangs. Une carte postale avec les touches jaunes des iris en fleur.

Les vaches d'une grande bravoure et d'une suave noblesse  ont permis aux toreros d'un jour et de toujours de vérifier le niveau de courage et aussi de mesurer le chemin parcouru d'une année à l'autre ou les efforts restant à faire pour éviter de se la "mettre dessus" à la troisième passe. Julien et ses compagnons de l'école taurine, Pascal, le comico-taurin, qui a paré toutes les vaches, Les Jacques, l'un ecclésiastique absent suite à une bousculade chez le ganadero Meynadier, l'autre d'Arles toujours aussi codillero mais qui est sorti à toutes les vaches en finissant par une tentative presque aboutie de redondo, Yvon le champenois pour lui, c'était le baptéme, loin d'être ridicule et une aficionada que je voyais pour la première fois. Les plus timides sont sortis al alimon et les effrayés sont restés derrière la barrière . Pour ma part, je n'ai toujours pas fait le pas ! Mañana sera!

Trois maestros du cartel m'ont particulièrement intimidée : Manolo Aparicio, ancien novillero aux gestes si doux et si sûrs, Mr Maler "Malerito" tel un grand oiseau aux plumes trés blanches, pieds joints tant à la cape qu'à la muleta, serein et relâché, une leçon de grâce et de technique. Et Pepe, chef de lidia irréprochable, toujours prêt à encourager un ami ou un inconnu, surveillant la piste et la contre piste, attentif au moindre signe de faiblesse de l'animal pour le préserver, nous regala de ses véroniques et de sa demi et de ses passes de muleta ajustées et élégantes.

La note "Montijo" était aussi dans l'accueil et dans les mets proposés aux 120 convives, toutes les tapas de Valencia que nous retrouverons à la bodega pour la feria de Nimes, le poulet grillé, les pelardons des cévennes et le moscatel à la régalade. AFICION et AMITIE du début jusqu'à la fin. Merci, tout simplement.

Evelyne Lanfranchi Monleau

SI VOUS VOULEZ DES RENSEIGNEMENTS écrivez un commentaire, on vous répondra par mail.

8 MAI 2009
Vidéo envoyée par arlesie